Leif Ove Andsnes

Le New York Times a qualifié Leif Ove Andsnes de « pianiste d’une élégance, d’une puissance et d’une perspicacité magistrales » et le Wall Street Journalde « l’un des musiciens les plus doués de sa génération ». Grâce à sa technique impressionnante et à ses interprétations recherchées, le célèbre pianiste norvégien a été acclamé dans le monde entier, donnant des récitals et jouant des concertos dans les plus grandes salles de concert du monde entier et avec ses orchestres les plus en vue, sans oublier qu’il continue d’enregistrer régulièrement des albums. Chambriste passionné, il est le directeur fondateur du Festival de musique de chambre de Rosendal, fut co-directeur artistique du Festival de musique de chambre de Risør pendant près de vingt ans et fut directeur musical du Festival musical d’Ojai en Californie en 2012. Il a été intronisé au Gramophone Hall of Fame en juillet 2013 et a reçu des doctorats honorifiques de la Juilliard School de New York en 2016 et de l’Université de Bergen de Norvège en 2017.

Collaborateur régulier de l’Orchestre philharmonique de New York, Andsnes en est l’artiste en résidence 2017-2018. En plus de la musique de chambre et d’un récital solo de Schubert, Nielsen, Sibelius et Jörg Widmann au David Geffen Hall, ce contrat d’une saison lui permet de rejoindre le Philharmonic pour interpréter le concerto pour piano de Britten sous la direction d’Antonio Pappano, le quatrième concerto rarement programmé de Rachmaninoff sous la direction de Paavo Järvi, et Fantaisiede Debussy avec Edward Gardner. Les trois concertos occupent une place importante dans sa programmation cette saison : il va également jouer Britten avec des orchestres tels que le Tonhalle de Zurich, l’Orchestre symphonique de Vienne et le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin ; Rachmaninov avec le Bavarian Radio Symphony et le Bergen Philharmonic ; Debussy avec l’Orchestre philharmonique de Londres, l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Oslo Philharmonic et la New World Symphony. En récital, il entame une grande tournée européenne dans des villes majeures telles que Londres, Berlin, Leipzig, Vienne, Madrid, Milan et Amsterdam avec un programme comprenant, entre autres, une sélection d’œuvres de Sibelius. L’œuvre injustement négligée du compositeur finlandais pour piano solo sera aussi au centre de la sortie du prochain album d’Andsnes par Sony Classical, qui comprend l’arrangement par Sibelius de sa célèbre Valse triste, des extraits des populaires Ten Pieces et des Six Impromptus, et l’éloquente Kyllikki(trois œuvres lyriques). En plus de rejoindre le baryton Matthias Goerne pour interpréter Winterreisede Schubert à la nouvelle salle de concert Boulez Saal à Berlin, le pianiste attend avec impatience les collaborations de musique de chambre de l’été 2018 au festival italien Incontri in Terra di Siena et la troisième saison de son propre festival de musique de chambre de Rosendal en Norvège.

La saison dernière, Andsnes a joué le Quatrième concerto pour piano de Rachmaninov avec des orchestres tels que le Philharmonique de Berlin et le Boston Symphony, Mozart avec le Philharmonique de Vienne et en tournée avec le Norwegian Chamber Orchestra, et Schumann avec le NHK Symphony du Japon, où – pour la deuxième fois en 20 ans d’existence du prix – il fut par la suite nommé « Soliste le plus marquant de 2016 ». En récital, il a entamé sa première tournée solo en Amérique du Sud, où il interprète Sibelius, Beethoven, Debussy et Chopin au Brésil et au Chili, avant de reprendre un programme similaire pour des dates au Japon et en Corée du Sud. Par ailleurs, il a retrouvé Matthias Goerne à Paris et à Bruxelles pour des trios complets de cycles de Schubert, et s’est joint à Marc-André Hamelin pour une grosse tournée américaine et européenne pour piano que le Washington Posta qualifiée de « rencontre de deux champions au sommet de leur art ». Une pièce maîtresse de leur programme était le Sacre du printempsde Stravinsky, qui fait partie des œuvres qu’ils ont enregistrées pour la prochaine saison avec le label Hyperion. En attendant, pour conclure 2016-2017, Andsnes a présenté le deuxième Festival annuel de musique de chambre de Rosendal, où l’on a pu voir des prestations d’Anne Sofie von Otter, Kristian Bezuidenhout, Christian Tetzlaff, Tabea Zimmermann, Martin Fröst, et une myriade d’autres artistes invités de renommée mondiale pour célébrer la musique de chambre de Mozart.

La réalisation la plus ambitieuse du pianiste norvégien à ce jour est sans doute « Voyage avec Beethoven », son œuvre de quatre saisons axée sur la musique pour piano et orchestre du maître compositeur, qui l’a amenée dans 108 villes de 27 pays pour plus de 230 concerts. Il a dirigé le Mahler Chamber Orchestra (MCO) avec son clavier dans des cycles complets de concertos de Beethoven lors de résidences de haut niveau à Bonn, Hambourg, Lucerne, Vienne, Paris, New York, Shanghai, Tokyo, Bodø et Londres, en plus de collaborer avec de grands ensembles internationaux comme le Los Angeles Philharmonic, le San Francisco Symphony, l’Orchestre philharmonique de Londres et le Munich Philharmonic. Le projet a été détaillé dans Concerto – Un voyage avec Beethoven(2016), un documentaire du cinéaste britannique primé Phil Grabsky, et le partenariat d’Andsnes avec l’OCM a été repris dans la série à succès en trois volumes Voyage avec Beethovende Sony Classical. Le premier volume a été nommé Meilleur album instrumental d’iTunes en 2012 et s’est vu décerner le Prix Caecilia de Belgique, le deuxième a reçu le prix très convoité d’« Enregistrement de l’année 2015 » de la BBC Musicet le troisième a été salué dans une critique cinq étoiles pour ses « interprétations d’une maturité saisissante, son sens du style et son plaisir absolu » (Telegraph, Royaume-Uni). Sortie dans un coffret, la série a été désignée comme l’une des « Meilleures de 2014 » par le New York Timeset le Süddeutsche Zeitung.

Andsnes enregistre maintenant en exclusivité pour Sony Classical. Sa discographie précédente comprend plus de 30 disques pour EMI Classics – en solo, en chambre et en concerto, dont plusieurs succès dans les bacs – couvrant le répertoire de l’époque de Bach à nos jours. Il a été nominé huit fois aux Grammys et a reçu de nombreux prix internationaux, dont six Gramophone Awards. Ses enregistrements des œuvres musicales de son compatriote Edvard Grieg ont été particulièrement remarqués. Ainsi, le New York Timesa nommé « Meilleur CD de l’année » le Concerto pour piano de Grieg en 2004 par Andsnes enregistré avec Mariss Jansons et l’Orchestre philharmonique de Berlin. Le Penguin Guidelui a attribué une « Rosette », et cet album et son disque des Pièces lyriquesde Grieg ont reçu des Gramophone Awards. Son enregistrement des concertos pour piano n°9 et n°18 de Mozart a également été récompensé par le New York Timescomme « Le meilleur de l’année » et le Penguin Guidelui a attribué une « Rosette ». Il a remporté un autre Gramophone Award pour son interprétation des concertos pour piano n°1 et 2 de Rachmaninov avec Antonio Pappano et le Berlin Philharmonic. Une série d’enregistrements des dernières sonates de Schubert, associée à des lieder chantés par Ian Bostridge, a reçu moult éloges, tout comme les enregistrements en première mondiale du concerto pour piano de Marc-André Dalbavie et Les ombres du silencede Bent Sørensen, deux œuvres écrites pour lui.

Andsnes a reçu une haute distinction de la Norvège, celle de Commandeur de l’Ordre royal norvégien de Saint-Olav et, en 2007, il a reçu le prestigieux Prix Peer Gynt, décerné par des parlementaires pour honorer d’éminents Norvégiens pour leurs prouesses en politique, en sport et en culture. En 2004-2005, il est devenu le plus jeune musicien (et le premier Scandinave) à être commissaire de la série « Perspectives » du Carnegie Hall et, en 2015-2016, il a été le sujet de la série « Portraits d’artistes » de l’Orchestre symphonique de Londres. Il a reçu le prix d’Instrumentaliste de l’année de la Royal Philharmonic Society et le prix Gilmore Artist Award. Pour saluer ses nombreuses réalisations, Vanity Faira consacré Andsnes comme l’un des « Meilleurs des meilleurs » en 2005.

Leif Ove Andsnes est né à Karmøy, en Norvège, en 1970, et a étudié au Conservatoire de Bergen sous la direction du célèbre professeur tchèque Jirí Hlinka. Il a en outre reçu de précieux conseils du professeur de piano belge Jacques de Tiège qui, tout comme Hlinka, a grandement influencé son style musical et sa philosophie. Il est actuellement conseiller artistique de l’Académie de piano du professeur Jirí Hlinka à Bergen, où il donne chaque année un cours de maître aux étudiants participants. Andsnes réside à Bergen et, en juin 2010, a accompli l’une de ses plus grandes réussites à ce jour : devenir père d’un premier enfant. Sa famille s’est agrandie en mai 2013 avec l’arrivée de jumeaux.

LISTE D'ATTENTE

Votre concert préféré est déjà complet? Veuillez vous ajouter à la liste d’attente. S’il y a une chance sur les cartes, nous vous contacterons! Veuillez utiliser ce formulaire uniquement pour un événement à la fois.