Olga Scheps

Née en 1986 à Moscou de deux parents pianistes, Olga Scheps découvrit l’art de jouer du piano à l’âge de quatre ans. Son apprentissage de l’instrument s’intensifia quand la famille s’installa en Allemagne, en 1992. Dès son plus jeune âge, elle a développé un jeu personnel, qui allie une émotivité intense et une grande expressivité à une technique pianistique tout à fait exceptionnelle. Ce talent fut également découvert par Alfred Brendel, qui soutint la jeune artiste. La musicienne a poursuivi ses études à Cologne, sa patrie d’élection, dans la classe du professeur Pavel Gililov. Titulaire d’une bourse de la « Deutsche Stiftung Musikleben » et de la « Studienstiftung des deutschen Volkes », elle a obtenu son diplôme de concertiste en 2013 avec distinction. Elle a ensuite approfondi ses connaissances avec les professeurs Arie Vardi et Dimitri Bachkirov.

Le répertoire d’Olga Scheps comprend, outre les grandes œuvres du répertoire pour piano, des compositions rarement entendues en concert, comme les études posthumes de Chopin, la « Malédiction » de Liszt, « Les Oiseaux exotiques » d’Olivier Messiaen, le « Lamentate » d’Arvo Pärt, le Quintette pour piano et cordes de Mieczysław Weinberg et le Concerto pour piano d’Antonín Dvořák.

Ses récitals en solo sont très demandés par le public dans le monde entier, de même que ses prestations en soliste avec orchestre et ses projets de musique de chambre.

De nombreux chefs d’orchestre de renom, parmi lesquels Thomas Dausgaard, Lorin Maazel, José Serebrier, Marcus Bosch, Ralf Weikert, Michel Tabachnik, Antoni Wit, Ivor Bolton, Cristian Mandeal, Christoph Altstaedt, Tugan Sokhiev et Simone Young ont invité Olga Scheps à collaborer avec eux.

La pianiste a joué avec maints orchestres célèbres tels que l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, le Münchner Symphoniker, le Royal Scottish National Orchestra, la Chapelle de l’État russe de Moscou, la Staatskapelle de Weimar, l’Orchestre de chambre de Zurich, l’Orchestre radio-philharmonique de la NDR, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Prague Philharmonia, l’Israel Philharmonic Orchestra et le New Japan Philharmonic  Orchestra.

Olga Scheps se produit aujourd’hui avec grand succès dans des salles de concert célèbres dans le monde entier telles que l’Elbphilharmonie de Hambourg, la Philharmonie de Berlin et la Philharmonie de Cologne, le Konzerthaus de Vienne, le Cadogan Hall de Londres, la Tonhalle de Zurich et le Suntory Hall à Tokyo. Elle est l’invitée très demandée de festivals tels que le Rheingau Musik Festival, le Festival de Mecklembourg-Poméranie occidentale, l’Été de Kissingen, le Printemps de Heidelberg, le Festival de piano de la Ruhr, le Festival de musique du Schleswig-Holstein, le MDR Musiksommer, le Festival de piano de Lucerne, le festival ACHTBRÜCKEN à Cologne, le Mozartfest de Wurtzbourg, le Festival de Mersin en Turquie et le Festival Menuhin à Gstaad.

Chambriste passionnée, Olga Scheps joue avec des artistes du rang d’Alban Gerhardt, Daniel Hope, Adrian Brendel, Jan Vogler, Nils Mönkemeyer, ainsi qu’avec le Danish String Quartet et le Quatuor Kuss, avec lequel elle a enregistré le Quintette avec piano de Mieczysław Weinberg.

Depuis 2009, elle enregistre exclusivement pour le label Sony Classical. Son premier album, « Chopin », a d’emblée remporté un prix ECHO-Klassik. Ses enregistrements suivants, « Russian Album » (2010) et « Schubert » (2012) ont également été très applaudis par la critique. En 2014, elle a publié un enregistrement des Concertos pour piano n° 1 et 2 de Chopin avec l’Orchestre de chambre de Stuttgart. Le succès de son album solo « Vocalise », paru en 2015, a encore été dépassé par celui de son enregistrement « Satie » réalisé à l’occasion du 150ème anniversaire du compositeur français : il s’est hissé d’emblée à la première place des Klassik Charts, le hit-parade allemand de la musique classique. Son album « Tchaïkovski » est paru en octobre 2017. Avec son album « 100% Scooter », elle explore de nouveaux territoires en interprétant les plus grands hits du groupe de techno allemand Scooter arrangés par Sven Helbig. L’année 2019 a vu la parution de son album « Melody », qui balaie quatre siècles de musique, depuis Bach jusqu’à Aphex Twin. Son enregistrement du Quintette avec piano de Weinberg, réalisé avec le Quatuor Kuss, paraîtra à la fin de l’année.

Impressions de concert

Video

site Web

LISTE D'ATTENTE

Votre concert préféré est déjà complet? Veuillez vous ajouter à la liste d’attente. S’il y a une chance sur les cartes, nous vous contacterons! Veuillez utiliser ce formulaire uniquement pour un événement à la fois.